Comprendre la Blockchain

La Blockchain pour les débutants

Un sujet qui est en plein ébullition ces derniers temps mais que la plupart ne comprennent toujours pas : la Blockchain.  Je vous rassure, vous êtes loin d’être la seule personne à trouver ce sujet complexe. Plusieurs événements auxquels j’ai assisté sur cette thématique et je comprends ENFIN (d’où cet article).

Mes sources : notre événement du 07 mars organisé par FIDAL -Cabinet d’avocats- « Blockchain : Quand droit et Technologie sont nécessaires l’un à l’autre » (et d’autres auparavant : Medinsoft, French-ICO, Smart Carbon…); poser des questions aux intervenants, à mon entourage et de consulter plusieurs sites internet.

Blockchain, Crypto-monnaie, Bitcoin, Token seulement quatre mots et on s’y perd déjà, restez avec moi, je vais vous expliquer. Commençons par les définitions :

Blockchain (« chaîne de blocs ») : Technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle.

La Crypto-monnaie : Créée à partir de la technologie informatique appelée Blockchain. C’est une monnaie 100% électronique et magnétique, côtée comme les autres monnaies que nous utilisons actuellement mais celle-ci est virtuelle.

Token (ou « jeton » en français) : Est un actif numérique que l’on peut transférer et non pas copier à un autre individu sur internet et sans passer par une autorité centrale.
Lorsque vous envoyez un fichier par mail, c’est un duplicata qui est envoyé et vous gardez l’original. Le token est entièrement et directement envoyé à une autre personne, il ne passe pas par un serveur centralisé.

Le Bitcoin : Unité monétaire en usage sur Internet, indépendante des réseaux bancaires et liée à un système de cryptage (crypto-monnaie), le bitcoin est le 1er Token créé en 2009.

Pour plus de lexique sur la Blockchain

Un step supérieur pour en savoir plus sur la Blockchain

Maintenant que vous avez les bases, nous allons pouvoir rentrer plus en détail et via des cas concrets. « Simple et efficace » tel est ma devise.

La blockchain est une technologie dite révolutionnaire qui permet de stocker les données sur plusieurs machines, celle des utilisateurs, on parle donc de système de gestion décentralisé. Ce système permet une meilleure sécurité et de mieux authentifier vos données. Pour les falsifier il faudrait que quelqu’un les modifie sur plusieurs bases au même moment.

Actuellement la plupart des données sont centralisées sur « un même serveur », au profit des plus grands acteurs, les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon).
Google et Facebook accaparent à eux seuls 99% de la croissance de la publicité en ligne.  Et cela risque de s’aggraver avec l’Intelligence Artificielle qui traite un grand volume de données via des algorithmes.
La blockchain met fin à la centralisation du web et permet donc de faire contre balance avec ces géants du web.

Dans la plupart des recherches sur la blockchain on peut voir que : chaque personne va pouvoir échanger avec une autre sans passer par un intermédiaire ni de compte bancaire ( 2 milliards de personnes ne disposent pas de compte bancaire dans le monde). Et bien oui et non, plus exactement, si vous faites des transactions cela ne passera pas par des structures bancaires, par exemple, vous voulez verser 1 million de bitcoin à une startup aux Etats-Unis et bien dans ce cas il n’y aura pas de frais. Si vous souhaitez faire financer votre projet en crypto-monnaie via une plateforme, à ce moment-là celle-ci prendra une commission et elle devient par conséquent un intermédiaire.

Enfin, la blockchain peut et pourrait être utilisée :

  • Par les start-ups qui pourront maintenant faire appel à des financements décentralisés des fonds de capital par la crypto-monnaie. Toute personne pourra ainsi verser un bitcoin à une start-up et pouvoir donner autant de chance de réussite à une start-up française, africaine ou de la Silicon Valley.
  • Par les partis politiques; ainsi un parti politique français s’est servi de la blockchain pour garantir la transparence des votes en ligne pour une élection interne. Le vote ne peut-être modifiable et garantit ainsi la fiabilité des résultats.
  • Afin de créer une base de données universelle garantissant la traçabilité et l’authentification des médicaments.
  • Pour créer une base de données transparente et sécurisée des droits d’auteurs musicaux pour faire évoluer la SACEM.
  • Dans le but de créditer des cartes de fidélité avec une monnaie virtuelle

En résumé :

Les avantages :

  • Sécurité des données 
  • Traçabilité des données
  • Transparence
  • Lutte contre les fraudes
  • Economique et suppression des intermédiaires : plus besoin de structure bancaire
  • Les transactions ou transferts sont plus rapides avec le Bitcoin qu’habituellement via les transactions SEPA

Les inconvénients :

  • Difficile à comprendre
  • Nouvelle technologie, pas assez exploité, cas pas assez concret où tout reste à faire
  • Lourdeur technologique de la décentralisation : plusieurs machines vont calculer les données en même temps
  • Le droit : il semblerait qu’à ce jour il reste des points bloquants ; comme le transfert de la propriété d’une chose qui doit obligatoirement passer par un notaire pour avoir une forme authentique et être valable, une transaction immobilière qui ne passe que par la blockchain n’aurai pas de valeur. Voir cet article
  • Les transferts de bitcoins peuvent être lents si le réseau est engorgé comme ce fut le cas en 2017 lors que l’explosion du cours de la crypto-monnaie.

En conclusion :
A ce jour, la blockchain n’est pas assez connue, les bitcoins peu utilisés, c’est pourquoi elle reste aussi mystérieuse. Plus on fera comprendre le concept et grandir la technologie plus il y aura un intérêt économique pour chacun. En effet plus il y aura d’utilisateurs, plus la valeur du Token sera importante. Il y aura un partage plus équitable et plus intelligent. Les utilisateurs seront rois et c’est l’expérience client qui primera. Alors non, on ne peut pas encore payer son café avec, tout est à inventer, c’est un pari sur l’avenir, sur l’innovation et qui dit paris dit risques.

Amélie LEWIS
Chef de projet événementiel et Communication

Place Henri Verneuil
13002 MARSEILLE

Facebook, Twitter, LinkedIn
Site internet LA COQUE

Leave a comment